En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris

NEWSLETTER

mercredi, 22 mai 2019 11:06

La vaisselle en mode zéro déchet : l'éponge

Quand on se lance dans une démarche zéro déchet, il n'est pas possible de changer toutes ses habitudes d'un seul coup sous peine de se décourager et de rebuter son entourage. Le plus facile est de remplacer ses anciens produits et ustensiles quand on arrive à la fin de celui que l'on était en train d'utiliser.

Et l’une des choses qui arrive le plus vite, c'est la routine vaisselle avec son produit phare : l'éponge !

Un de mes premiers gestes a été d’arrêter d’utiliser des éponges classiques pour faire la vaisselle et/ou le ménage. Je ne sais pas vous, mais personnellement j’en avais ras-le-bol d’en changer quasiment tous les un ou deux mois et de les voir se désagréger à vitesse grand V.

Les éponges classiques jaunes et vertes, sont soient issues de la pétrochimie, donc non biodégradables, soient fabriquées à base de cellulose et de fibres, le tout additionné de colorants et bien sûr emballé dans du plastique fin non recyclable. Et tous ces petits bouts partent dans nos canalisations... pour la modique somme d’environ 1,10 à 1,50 € toutes les 6 à 8 semaines...

Mais il existe de très bonnes alternatives !

La brosse à vaisselle en bois non traité avec tête en fibres végétales interchangeable quand elle est fichue (et qu’on peut éventuellement mettre au compost) ; pratique pour les casseroles/poêles ou plats avec des résidus tenaces. Son coût est d’environ 4 € et sa durée de vie est d’au moins 1 an.

L’éponge en microfibre. Certes, on n’est pas sur du naturel mais le gros avantage est sa durée de vie ; j’en ai 2 depuis bientôt 2 ans et elles n’ont pas bougé ! Je les passe régulièrement à la machine à laver. Parfaites pour la vaisselle et le ménage. Son coût est d’environ 4 à 5 € et sa durée de vie est donc de plusieurs années.

Voici à quoi ressemblent ces deux ustensiles :

Brosse et éponge microfibre

À gauche une brosse en bois avec tête en fibres végétales, à droite une éponge en microfibre.

 

Et enfin, le tawashi. Le tawa quoi ?!! Le tawashi ! C’est une sorte d’éponge faite à partir de vieux vêtements un peu élastiques : leggings, collants, t-shirts, chaussettes !

L’avantage est double puisqu’on recycle du coup des vieux vêtements (honnêtement, qui n’a pas de paires de chaussettes trouées chez lui ?) et on les fabrique donc soi-même ou on le fait faire par ses enfants (un mercredi pluvieux par exemple...). Lavable en machine à 40 °C et utilisable aussi pour le ménage, pour un coût de 0 € !

Voici un tawashi terminé :

tawashi

Un tawashi constitué de bandes de vieux vêtements tissées entre elles.

Pour le fabriquer vous-même, il vous faut une petite planche de bois, quelques clous et des ciseaux pour couper des bandes de 3 cm de large qu’on va ensuite tisser.

Les formidables « petites fourmis » bénévoles de l'association RécréAsso avait d'ailleurs organisé le 1er mai dernier un atelier écoresponsable au Presbytère où l'on pouvait notamment apprendre à réaliser un tawashi. La preuve en images :

images tawashi

À gauche un tawashi en cours de réalisation sur sa "planche à clous", à droite le même terminé et prêt à être utilisé (photos © RécréAsso).

 

J'en profite pour vous indiquer que, si vous ne vous sentez pas l'âme couturière/bricoleuse, vous pouvez passer commande à l'association RécréAsso de tawashis et/ou d'essuie-tout lavables par l’intermédiaire de leur page Facebook (lesptitesfourmies) ; tous les bénéfices sont reversés à l'École les 4 Saisons de Saint-Morillon !

 

Il n'y a pas de petits gestes si nous sommes 7 milliards à les faire !

signature