En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris

Fin 2020 : le lancement d'une étude en faveur de nos aînés


Fin 2020, les CCAS de Saint-Morillon et de Saint-Selve ont fait appel à l'IFAID* de Talence et à ses étudiants pour réaliser une étude, dans le but de développer des actions et services en faveur de nos aînés sur nos communes.

7 étudiants ont ainsi rencontré et interviewé, en mars 2021, un panel d’aînés de nos deux communes. Ils ont ensuite organisé 4 rencontres avec des personnes ressources issues de divers secteurs en lien avec les aînés : associatifs, élus communaux et des CCAS, commerçants, professionnels de la santé et du social, …

De ces travaux est ressortie une première vision des conditions de vie de nos aînés : leurs situations, les problèmes qu'ils rencontrent, les besoins qu'ils expriment.

etudiants ifaid
Les étudiants lors de la restitution du diagnostic, le 19 mars 2021 à l'IFAID

3 thématiques prioritaires ont été ciblées pour la suite de l'étude, tournée vers l'avenir et l'émergence de pistes d'action :

  • l'inclusion et le lien social,
  • les services de proximité,
  • l'accès à l’information.

Concrètement, un questionnaire a été adressé à tous les Saint-Morillonnai(se)s de plus de 70 ans en avril 2021, suivi de nouvelles rencontres avec quelques aînés et les CCAS.

 

Juin 2021 : les résultats de l'étude en faveur de nos aînés


En juin 2021, nos 7 étudiants - Matis, Amandine, Joséphine, Fanny, Pauline, Maëlle, Thomas - sont venus à Saint-Morillon présenter leurs conclusions et propositions devant des membres des CCAS, des aînés et des personnes ressources ayant participé à l'étude. En raison des circonstances sanitaire, cette présentation n'a pas pu être publique. Vous pouvez la visionner sur la chaîne YouTube de la Mairie de Saint-Morillon et ci-dessous :

 

 

Voici quelques éléments exprimés tant par les aînés eux-mêmes, que par les acteurs en relation avec eux :

Environ 170 personnes âgées de plus de 70 ans résident à Saint-Morillon.
Ils sont majoritairement satisfaits du cadre de vie de la commune mais certains relèvent une fracture entre les natifs et les nouveaux arrivants.
Ils ne constituent pas un ensemble homogène : des personnes encore jeunes, valides et autonomes, des personnes plus vieillissantes, et des personnes du grand âge. Les attentes et les besoins de ces différents publics sont souvent différents.

Ils se sentent plutôt en bonne santé, mais plusieurs expriment des difficultés pour trouver des aides à domicile ou encore accéder à un médecin.
Pour aider les aînés à rester en bonne santé, les professionnels insistent sur les stimulations intellectuelles et physiques, le maintien du lien social et familial, l'accès à la culture et le sentiment d'avoir sa place dans la société.

Il existe une demande de commerces et de services de proximité (coiffeur, boulangerie, poissonnerie, charcuterie, distributeur de billets, marché, aide pour des petits travaux, activités de bien-être à domicile).
Les commerçants en place soulignent le rôle social qu'ils jouent auprès des aînés par la relation de proximité créée, mais ils mettent cependant en garde : implanter de nouveaux commerces n'est pas une solution évidente, car un commerce a besoin de rentabilité.

Nos aînés évoquent l'importance du lien social, des rencontres et du partage. Parfois mis à mal par la récente crise sanitaire.
Ils se sentent dans l’ensemble bien entourés, mais déplorent le manque de lieux de vie au centre bourg. Ils aiment participer aux activités à la salle des fêtes et plus généralement aux évènements communaux. Plusieurs formulent le souhait de la création d'événements intergénérationnels. L'idée d'un système d'entraide entre les jeunes et les aînés de la commune est aussi formulée.

Les aînés pratiquent beaucoup de loisirs dans un cadre individuel (le jardinage, la marche, la lecture et la cuisine), mais rarement dans un cadre associatif. Les activités proposées par les associations ne sont en général pas considérées comme adaptées. Par ailleurs, ils n'ont pas toujours beaucoup de temps libre. Beaucoup par exemple, doivent s'occuper de leur conjoint.
Pour les professionnels, les loisirs doivent être adaptés aux mobilités et aux rythmes des personnes âgées. Elles doivent être un "cadre relationnel", "un support pour les interactions et les rencontres".
Davantage d'ateliers diversifiés pourraient être proposés par les associations et par la bibliothèque, aujourd'hui très peu fréquentée par nos aînés.

L'accès à l'information ressort comme une vraie problématique.
Bien que la commune s'efforce de multiplier les contacts directs, notamment vie la CCAS, et les canaux d'information variés (panneaux d'affichage, site web, newsletter, Bulletin Municipal, courriers spécifiques du CCAS), beaucoup de nos aînés déclarent ne pas être suffisamment informés. Tant en ce qui concerne les activités et les services sur la commune, qu'en matière d'aides et de droits auxquels ils pourraient accéder...
Les Ateliers Numériques proposés depuis quelques années par l'ETAPE, ne semblent pas apporter de solution immédiate à cette problématique. Souvent, plutôt que de chercher par eux-mêmes à utiliser les outils numériques, nos aînés préfèrent s'adresser à des aidants familiaux ou amicaux pour réaliser les démarches en numériques (recherches, administratif …).

 

En cours : le projet et les actions en faveur de nos aînés


A partir des résultats de l'étude, le CCAS et les élus ont bâti la trame d'un projet visant à améliorer l'inclusion des aînés. Ce projet, qui s'étalera sur les prochaines années, se compose d'actions sur 4 axes :

  1. Améliorer l'information et la communication avec les aînés. 
  2. Renforcer le lien social et le vivre-ensemble avec les aînés. 
  3. Faciliter l'accès aux services des aînés. 
  4. Créer les instruments pour réussir dans la durée.

D'ores et déjà, plusieurs actions ont vu le jour ou sont sur le point d'être lancées :

  • Axe 1 : distribution aux Saint-Morillonnais du "Guide de Saint-Morillon", qui apporte de précieuses informations, par exemple en matière de services. Expérimentation d'une "newsletter" au format papier, spécialement destinée aux aînés.
  • Axe 2 : après midi d'accueil des aînés à l'exposition "Femmes, la moitié du monde " avec goûter. Expérimentation prochaine de séances de cinéma mensuelles à Saint-Morillon, avec déjeuner ou goûter.
  • Axe 3: relance d'une étude dés la fin 2021 par les étudiants de l'Ifaid, autour d'un projet concret de "conciergerie de territoire"**, en partenariat avec la commune voisine de Cabanac et Villagrains.
  • Axe 4 : réflexions en cours pour créer une association visant la mise en place de loisirs pour les aînés, ou pour impulser ce type d'activités au sein des associations existantes.

  


Pour toute question, contacter Sylvie Perez au CCAS (05 56 78 65 83) ou Jean-Marc Bauchot, délégué aux projets éco-solidaires et citoyens (06 86 38 14 70).

*IFAID : Institut de Formation et d'Appui aux Initiatives de Développement (www.ifaid.org)

**Une "conciergerie de territoire" est un dispositif qui répond à des besoins de services et de produits exprimés par les habitants d'un territoire. Elle oriente les demandeurs vers les commerces, les professionnels et les services de proximité qu'elle a recensés. Elle peut aussi rechercher des solutions complémentaires ou alternatives auprès des acteurs non marchands (associations, bénévoles), ou même le cas échéant intervenir elle-même. Elle s'inscrit dans l'action locale et la proximité.
La "conciergerie" peut prendre des formes très variées. L'étude qui sera menée sur le 1er semestre 2022 permettra de déterminer précisément le fonctionnement de ce dispositif (ses activités, ses missions, ses moyens, son fonctionnement économique, son statut juridique) sur Saint-Morillon et probablement les communes voisines. L'étude va être menée avec le CCAS de Cabanac et Villagrains, qui est comme nous très intéressé par la mise en place d'un tel dispositif pour ses habitants.